Le Projet

Aperçu

Young ArcHers est un projet Erasmus Plus qui s’adresse aux enseignants des écoles primaires et à leurs élèves (9-12 ans), y compris les enfants en situation de handicap et ceux issus de milieux socioculturels différents.

S’inspirant des bâtiments et monuments du patrimoine construits entre 1850 et 1960 à Athènes, Barcelone, Nicosie et Paris, le projet Young ArcHers propose des supports de formation efficaces et des outils interdisciplinaires accessibles, conçus pour aider les enseignants à motiver leurs élèves à découvrir la dimension européenne de leur patrimoine bâti local et à développer des compétences participatives.

En outre, le projet met l’accent sur le rôle de la technologie numérique en tant que catalyseur de la consolidation de nouvelles connaissances, et promeut la protection des bâtiments patrimoniaux par le biais de campagnes de sensibilisation locales et internationales.

Objectifs

« Young ArcHers » vise à:

  • Fournir aux enseignants des écoles primaires des connaissances et du matériel précieux pour aider leurs élèves à acquérir des connaissances et des compétences concernant le patrimoine architectural urbain tout en les sensibilisant à l’identité et aux valeurs européennes;
  • Promouvoir davantage l’intégration et l’inclusion sociales, en assurant l’accessibilité des matériaux destinés aux utilisateurs en situation de handicap;
  • Offrir aux enseignants la possibilité d’élargir leurs intérêts et leurs ressources scientifiques en se familiarisant avec un nouveau domaine thématique (le patrimoine bâti), qui peut à son tour alimenter les programmes d’études déjà existants;
  • Faire connaître aux enseignants des outils et des méthodes novateurs et interdisciplinaires pour améliorer leurs pratiques pédagogiques;
  • Améliorer et aiguiser les compétences numériques de tous les participants par des activités pratiques inspirantes ayant une empreinte sociale importante et l’utilisation d’outils et d’applications numériques créatifs accessibles et modernes;
  • Motiver les élèves des écoles primaires ayant des origines et des compétences socioculturelles diverses à s’engager dans une action collective pour la promotion et la préservation du patrimoine bâti urbain;
  • Aider les élèves à développer des compétences cognitives et sociales précieuses, nécessaires pour relever les défis de la vie réelle, notamment l’esprit critique, la capacité de synthèse, les compétences de communication et l’expression créative;
  • Aider les jeunes participants à développer des attentes liées à des objectifs futurs qui peuvent être atteints de manière méthodique;
  • Encourager l’interaction interculturelle et susciter l’intérêt pour le patrimoine bâti au sein des communautés plus larges;
  • Promouvoir l’action collective au niveau local (et potentiellement national);
  • Améliorer l’approche éducative des partenaires scolaires, donner des moyens d’action directs à leur personnel enseignant et à leurs élèves, et leur offrir de multiples possibilités de mise en réseau et d’échange avec des écoles et des organisations et parties prenantes liées à l’éducation, au niveau local, national et international;
  • Enrichir et améliorer l’expertise des partenaires non scolaires, en élargissant le champ de leurs recherches, ainsi qu’en multipliant leurs outils de travail, en mettant l’accent sur la numérisation et l’accessibilité.

Résultats du projet

Le projet Young ArcHers produira:

1. Une boîte à outils éducative, contenant du matériel accessible (ressources scientifiques, outils créatifs et plans de cours) qui aidera à familiariser les élèves avec les concepts fondamentaux du projet et à les guider tout au long de la phase de mise en œuvre.

2. Un ensemble d’audioguides accessibles pour soutenir les promenades éducatives autour de sentiers architecturaux sélectionnés dans les villes partenaires (Athènes, Barcelone, Nicosie et Paris).

3. Un jeu numérique accessible qui sera utilisé par les enseignants à l’intérieur et à l’extérieur des salles de classe, censé faciliter l’assimilation de toutes les nouvelles connaissances et déclencher la créativité chez les élèves participants.

4. Des campagnes de sensibilisation locales et internationales pour offrir aux étudiants participants une occasion de développer des compétences non techniques précieuses et de s’engager dans le but de promouvoir la préservation du patrimoine bâti dans leurs contextes urbains.